Nous contacter

Showroom Lamine Gueye

34, Avenue Lamine GUEYE
Tel.: +221 33 822 47 37
Email : showroom@mdssen.com
Web : www.mdssen.com

Showroom Ouest Foire  

Ouest Foire en face CICES
Tel.: +221 33 868 23 46 / 78 546 87 87
Email : showroom@mdssen.com
Web : www.mdssen.com

Choisir son matelas

Le choix du matelas : quelle fermeté ?

Moelleux, ferme, très ferme ou ergonomique : ce n’est pas qu’une question de goût. Un matelas adapté, à la fois souple et ferme, conviendra à la morphologie, au poids et aux habitudes de couchage du dormeur, en lui offrant un soutien de toutes les parties du corps. Un matelas trop ferme est aussi mauvais pour le dos qu’un matelas trop souple car il fait souffrir la colonne vertébrale. Quant au matelas trop mou, il ne soutient pas suffisamment le corps : les épaules, le bassin s’enfoncent et la colonne n’est pas alignée.

A noter, il n’existe pas de normes universelles de dureté. De ce fait, ce qui est présenté par une marque comme un matelas très ferme ne le sera pas forcément pour une autre enseigne literie. Seule solution : essayez votre matelas.

N’hésitez pas à tester votre matelas avant d’acheter, même si vous faites vos emplettes sur internet (rendez-vous en magasin au préalable).

Tester la literie avant achat

Pour bien choisir votre matelas, mais aussi votre sommier, il est important de les tester au préalable – et bien sûr de les essayer ensemble si vous êtes deux. Pour cela, toucher un matelas pour apprécier son moelleux ou sa fermeté ne suffit pas : dans le magasin d’exposition, allongez-vous et retournez-vous, comme en plein sommeil, au moins 15 minutes.

Il existe également quelques astuces pour savoir si la literie testée vous convient : allongé sur le dos, essayez de passer une main entre votre dos et le matelas. Si vous y parvenez, cela signifie que le matelas est trop ferme. À l’inverse, si vous y appuyez votre coude et qu’il s’enfonce, le matelas n’est pas assez ferme. En effet, il est important que la colonne reste bien droite lorsqu’on est allongé sur le côté, si elle se tord dans un sens ou dans un autre, le matelas est trop ou pas assez ferme. Et n’hésitez pas à tester la literie à deux le cas échéant, afin de vérifier l’indépendance de couchage, un critère de choix essentiel.

Le choix est ensuite affaire de ressenti, de sensation de bien-être, voire de prix

Comment choisir son matelas selon sa morphologie ?

  • Quand on dort seul
    Ce tableau qui établit la corrélation entre votre indice de masse corporelle et la fermeté du matelas pourrait vous être d’une grande utilité pour déterminer avec précision le type de matelas idéal.

  • Quand on dort à deux

Ici, le problème se corse. Vous avez besoin de choisir un matelas avec indépendance de couchage accrue.
Le matelas doit être capable de personnaliser sa réponse en fonction du dormeur.

L’indépendance de couchage, pour bien dormir à deux
Pour garantir cette indépendance de couchage, 2 choix de matelas s’offrent à vous:

  • Le matelas à ressortchampion de la catégorie.

Nous décernerons toutefois une mention spéciale à la technologie du matelas à ressort ensaché.

Si les écarts sont trop importants, n’hésitez pas à vous séparer (au niveau de la literie, s’entend) :

  • Deux matelas individuels séparés sur un même sommier.

Vous pourrez, pour plus de confort, opter pour des matelas 90 x 190. En posant un sur matelas de votre choix sur les deux matelas, vous préserverez l’homogénéité du lit.